Occupation des locaux du CRDP à Limoges : une solution toujours à trouver
Partager

Communiqué de presse
Groupe écologiste et citoyen
au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine
30 août 2018
Qu’elle qu’ait été la décision du Tribunal Administratif de Limoges elle ne pouvait en rien régler le problème d’un accueil des migrants digne de la ville et du département de la Haute-Vienne.
Le maintien d’un squatt dans un local qui n’a pas été conçu pour héberger des familles, et qui a vocation à accueillir des formations à la santé, est un échec patent de la façon dont les collectivités locales gère la misère de ces migrants.
Préfecture, Ville de Limoges, et Conseil départemental doivent se concerter pour trouver une solution d’accueil pérenne.
Pour le groupe des élus écologistes et citoyens du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine
Jean-louis Pagès, co-président du groupe écologiste et citoyen, élu de la Haute-Vienne.