Le grand méthaniseur de Limoges ne peut se faire contre ses citoyens
Partager

Communiqué du 18 octobre 2018

 

Les militants écologistes du Limousin, tout en réaffirmant leur soutien au principe de la production de ce type d’énergie alternative demandent un moratoire immédiat sur l’implantation du méthaniseur de Limoges.

Comme toute implantation d’installation industrielle, que ce soit une ferme d’éoliennes ou un parc de panneaux photovoltaïque, la population qui y est confrontée doit y trouver un sens afin d’en accepter les nuisances, même si elles sont légères ou subjectives, mais dans tous les cas impliquant un changement de leur environnement immédiat.

Toutefois ces installations, sont souvent le produit d’un projet financier dont l’unique souci de rentabilité des capitaux investis sont maquillés sous les dehors respectables de la lutte contre le changement climatique, au mépris de toute étude réelle d’une insertion durable dans l’environnement économique et urbain.

C’est le cas de celui de la société Vol-V Biomasse qui propose à Limoges, en bord de Vienne, un méthaniseur qui semble surdimentionné, dans un dossier qui comporte tant de zones d’ombre qu’on cherche bien, comme ses riverains, ce qui peut s’y cacher. 70 000 k/jour de matières organiques sont prévues y être traitées, ressources qui ne sont pas clairement identifiées ni dans leurs origines, ni dans leurs volumes ni dans leur nature. La maîtrise des émanations et de leurs nuisances pour les riverains n’est donc pas du tout garantie du fait de cette incertitude.

Par ailleurs, l’épandage des digestats renvoyés jusqu’à des départements extérieurs à la Nouvelle-Aquitaine laisse peu présager un bilan carbone optimal, et trahit bien un projet inadapté aux ressources réelles qu’il n’a pas réellement envie de satisfaire. Ce n’est pas un projet de territoire.

Au final pour alimenter un méthaniseur trop grand on va assister à un ballet incessant de poids-lourds dans l’agglomération, tant pour lui livrer des matières venues de loin, que pour emporter des sous-produits encore plus loin. Nous déposerons donc un avis négatif auprès du commissaire-enquêteur en charge du dossier et demanderons qu’une nouvelle étude soit menée.

Pour EELV Limousin, le 18 octobre 2018

2 réflexions au sujet de “Le grand méthaniseur de Limoges ne peut se faire contre ses citoyens

  1. Bonjour,
    C’est par votre parti que j’ai pris connaissance de l’enquête publique concernant la Centrale Biogaz de la Ribière et vous en remercie. Pour autant, votre article faisant part de votre avis défavorable date du 25 octobre or l’enquête était close depuis la veille. J’espère que l’article est postérieur à votre avis.
    Quoi qu’il en soit, merci pour votre action.
    Très cordialement,
    François DEVULDER (Saint-Junien)

    1. Merci de votre commentaire. Pas d’inquiétude, nous avons rendu notre contribution à l’enquête publique dans les temps.

      EELV Limousin

Les commentaires sont fermés.