17 novembre : les militants EELV refusent la prise en otage de l’urgence écologique
Partager

Le gouvernement Macron a pris en otage la fiscalité carbone en la pervertissant :

  • il n’y a en fait que 19% des taxes qui sont affectées à la transition écologique,
  • le kérosène des avions et le fioul lourd du transport maritime ne sont pas taxés alors qu’ils contribuent à une énorme quantité d’émission de gaz à effet de serre,
  • 80 % des actifs de Nouvelle-Aquitaine prennent leur voiture pour aller travailler, car ne leur sont pas proposés des alternatives de transports en commun pratiques et confortables, ou d’autres solutions de mobilité durable.

Les dernières mesures prises en catastrophe par l’exécutif LREM ne sont que des mesures parfois utiles mais toujours à court terme qui ne traitent pas vraiment le problème écologique :

  • la prime au changement pour une voiture plus économe ne règle pas le problème de mobilité et de l’utilisation des véhicules
  • la prime au changement de chaudière ne règle pas l’enjeu principal de l’isolation des passoires thermiques habitées par les plus défavorisés.

Toutes ces mesures vont se fracasser à l’inévitable hausse des prix du pétrole et à l’impérieuse nécessité de baisser drastiquement nos consommations d’énergie.

La formidable résonance du mouvement des Gilets jaunes trouve son origine dans la confusion des révoltes compréhensibles mais contradictoires : des colères de ceux dont le pouvoir d’achat baisse, qui veulent payer moins, et de ceux qui veulent continuer impunément à polluer de plus en plus sans rien changer. Cette colère tirée à hue et à dia ne peut produire comme manifestation que ce qu’elle représente pour notre société : un blocage général sans objectif précis, et prend aussi finalement en otage la cause écologiste et la nécessaire taxation du carbone.

Les écologistes proposent plutôt leur marche pour le climat le 8 décembre, non polluante et sans taxe, pour préserver les sociétés humaines du dérèglement climatique.

Pour EELV Limousin, le 16 novembre 2018

Jean-louis Pagès, Porte-parole EELV Limousin 

Pour le bureau d’EELV Limousin

à retrouver l’interview de Jean-Louis Pagès sur France Bleu Limousin