Troisième force politique nationale et locale, les écologistes limousins sont conscients de leurs responsabilités
Partager

Les écologistes, troisième force politique de France, de Nouvelle-Aquitaine, du Limousin, de Haute-Vienne et même de Limoges (derrière LREM et le RN et devant la liste PP-PS), première force de gauche et premier choix des jeunes. Que celles et ceux qui ont choisi le bulletin de vote des écologistes en soient chaleureusement remerciés.

Nous savons qu’en mettant désormais l’écologie au centre du débat politique, l’espoir est possible, une lueur verte s’est allumée ! Nos concitoyens nous ont adressé un signal très clair : l’écologie sera au cœur du jeu politique, en Limousin comme ailleurs, et ce même message a été lancé à travers toute l’Europe.

Bravo à la belle équipe de Yannick Jadot, qui envoie au Parlement européen des députés qui mettront toute leur énergie pour nous construire un avenir vivable. Nous félicitons tout particulièrement Benoît Biteau, nouveau député européen écologiste de Nouvelle-Aquitaine, qui va revenir souvent en Limousin pour continuer à défendre l’agroécologie paysanne, Michèle Rivasi opposante historique au mensonge des lobbies nucléaires, Marie Toussaint qui a lancé l’Affaire du siècle, – la plainte contre l’inaction climatique de nos gouvernants -, Damien Carême, qui agit dans sa ville pour la dignité des migrants, et leurs huit autres colistiers élus.

Nous savons qu’aucune voix ne nous appartient et que chacune nous oblige collectivement. Nous avons la responsabilité de formuler une réponse à cette menace brune qui se confirme. Le libéralisme de Macron est l’inéluctable tremplin de l’extrême-droite, et l’écologie est la seule alternative : les scores du RN nous rappellent que l’urgence écologique est aussi une urgence démocratique. C’est autour de la démocratie, de l’écologie et de la jeunesse que se reconstruiront nos politiques, dans le vivre ensemble et le respect de la nature et des hommes, dans la diversité, véritables fils conducteurs de notre action. Dans l’avenir, nous n’aurons plus le choix qu’entre l’écologie et la barbarie.

Les écologistes limousins assument désormais leur claire responsabilité : rassembler autour des valeurs de l’écologie tous ceux qui se battent contre les lobbies des pollueurs industriels et les prédateurs de la finance, ceux qui refusent le tout-voiture et la malbouffe, ceux qui réclament la fin de l’utilisation des énergies fossiles, tous ceux qui marchent pour le climat …

Tous ces militants associatifs et ces citoyens lucides doivent s’emparer du pouvoir à l’occasion des échéances municipales à venir et faire comprendre aux partis traditionnels, dits de gauche, et qui ont dominé la vie politique locale, que l’écologie est un nouvel espoir qui se lève et que tout doit vraiment changer : dépassant les valeurs historiques de la gauche, l’écologie y intègre les concepts de finitude des ressources naturelles, la lutte contre le dérèglement climatique et la préservation et le respect du vivant sous toutes ses formes. Nous sommes à l’aube de ces combats et de ces victoires.

 EELV Limousin