Report de « Se réconcilier avec le vivant » mercredi 26 juin de 18 à 19h30 à Aixe-sur-Vienne 🗓 🗺
Partager

En raison d’un changement d’agenda de dernière minute, cet événement est reporté au mois de septembre.
Nicolas THIERRY sera mercredi 26 juin de 18 à 19h30 au tiers-lieu « Le Temps de Vivre » d’Aixe-sur-Vienne pour animer une conférence-débat autour de son ouvrage :
« Se réconcilier avec le vivant », préfacé par Nicolas Hulot.
Entrée gratuite

Des événements, comme ceux de la semaine dernière à la BFM de Limoges, montrent que la place du vivant dans notre société devient un enjeu politique : entre les défenseurs de la cause animale et les militants de syndicats d’agriculteurs, un dialogue est-il possible ? Quel est la place des animaux classés comme « nuisibles » ? Comment gérer l’arrivée de grands prédateurs naturels, tels les loups, qui font leur apparition en Limousin ? Le respect du  vivant et de la biodiversité est-il négociable, et comment fonde-t-il l’urgence écologique dont chacun prend conscience ?

Nicolas Thierry, Vice-président écologiste en charge de la biodiversité au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, développe dans ce livre sa vision politique de façon originale. À travers un court récit écrit à la première personne, il nous plonge dans des échanges entre amis qui se retrouvent à l’occasion d’un long week-end et qui, au fil de promenades, discutent d’enjeux aussi fondamentaux que le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, l’artificialisation des sols, etc. Au fil des pages, les uns et les autres s’opposent et s’affrontent souvent, se rejoignent parfois.

Les discussions animées mettent en scène la tension permanente entre nos « désirs de coquelicots » et la recherche de « privilèges pour tous » autour de sujets emblématiques : l’usage de la voiture au quotidien, la politique énergétique, la critique du confort et de la consommation moderne, la réintroduction des loups et des ours en France…

Si l’usage de la première personne conduit le lecteur à une proximité intellectuelle avec le narrateur, double fictionnel de l’auteur, la pluralité des personnages et de leurs opinions rend compte de la diversité des discours qui existent sur les questions environnementales. Le lecteur peut alors mesurer les arguments des différents camps et se faire sa propre opinion. Il découvre également le discours d’un élu sur son expérience, son ressenti, ses difficultés, le tout exprimé avec une grande sincérité.

S’inscrivant dans la lignée des dialogues philosophiques, c’est à un véritable projet politique que nous convie ici Nicolas Thierry : réconcilier Homo Sapiens avec le vivant, en acceptant un ré-ensauvagement de la nature.

Actualité Agenda
iers-lieu "Le Temps de Vivre" d'Aixe-sur-Vienne Carte